Conduite du changement

Pourquoi ?

Les nouvelles pratiques de travail collaboratives et en mobilité nécessitent de « déconstruire » les habitudes que nous avons sur les outils Microsoft depuis 10, 20 parfois 30 ans.

Le changement implique des efforts, génère des inquiétudes, nécessite de perdre un peu de temps pour en gagner beaucoup après.

La conduite du changement, c’est accompagner l’entreprise, les équipes et les collaborateurs pour les aider à transformer leurs pratiques de travail et leurs usages.

La conduite du changement peut faire augmenter le ROI de votre projet de 105% à 140%

Comment ?

3 étapes

  • Diagnostique digital et collaboratif, adapté au métier, à la vision et à l’organisation de mon entreprise
    • Maturité de stratégie digitale de l’entreprise
    • Maturité collaborative des équipes
    • Maturité digitale de chaque collaborateur
  • Co-construction avec les parties prenantes (direction générale, middle management) :
    • Etude des process et de l’organisation du travail au quotidien
    • Transformation digitale et collaborative des process
    • Création de parcours de transformation destinés aux collaborateurs (blended learning)
  • Accompagnement des équipes :
    • Détection des promoteurs , les « Google guides » qui vont accompagner leurs collègues sur le terrain
    • Accompagnement « blended » des Google guides sur les nouvelles pratiques : Mooc, workshops onlines, micro-learning, quizz, communauté apprenante, co-construction, diffusion des bonnes pratiques
    • Organisation de l’accompagnement global des collaborateurs, en pas à pas, sur la durée
Moteur individuel du changement

Pour faire l’effort important de changer d’habitudes, il est indispensable d’avoir envie. L’envie est le moteur.

Pour avoir envie de changer, j’ai besoin de comprendre les bénéfices à gagner de ce changement, collectifs, certes, mais surtout « que vais-je y gagner ? ». Connaître les étapes du changement, les freins et les écueils va aussi m’aider à anticiper cette transformation.

Comme je vais perdre du temps au début du changement, voire même faire des erreurs (inévitable quand je suis en train d’apprendre), ma hiérarchie doit m’encourager et m’aider à passer cette étape, c’est à dire être elle-même « transformée » et rompue à ces nouvelles pratiques.

Savoir, savoir-faire, savoir-être

Les Savoirs sont essentiellement constitués de la connaissance et de la compréhension de la révolution Internet et des bénéfices des solutions Cloud. Comprendre donc anticiper, imaginer des solutions sont des préalables requis dans le projet de transformation.

Le travail collaboratif implique d’abord une évolution indispensable dans les savoir-être : la confiance, la bienveillance, l’entraide, le partage d’information et de bonnes pratiques. Ces valeurs se doivent d’être en alignement avec la vision de l’entreprise.

Les Savoir-faire, par exemple « savoir créer un cadre collaboratif complet avec la plateforme G-Suite » s’acquièrent en blended learning, l’apprentissage étant appuyé par la participation à une communauté apprenante large et active, qui crée de nouveaux outils et partagent les bonnes pratiques.